Demandeur d’emploi

Vous êtes demandeur d'emploi et vous souhaitez développer de nouvelles compétences, vous reconvertir ou encore être accompagner dans votre recherche d'emploi ou dans l'élaboration de votre projet professionnel ?
Upromi vous propose différents dispositifs répondant à vos attentes.

Le Compte Personnel de Formation, comment ça marche ?

Le CPF c’est quoi ?

Depuis le 1er janvier 2019, retrouvez votre Compte Personnel de Formation (CPF) sur le site www.moncompteactivite.gouv.fr.
Le Compte Personnel de Formation (CPF) remplace le Droit Individuel à la Formation (DIF) depuis janvier 2015. Ce dispositif a pour but de vous faire devenir acteur(trice) de votre parcours professionnel grâce à la formation.

Comme son nom l’indique, le CPF est :

  • Un COMPTE qui capitalise chaque année des euros que vous pouvez utiliser quand vous le souhaitez pour financer de la formation.
  • PERSONNEL, chaque salarié(e) doit le gérer de manière autonome grâce à un site dédié : www.moncompteactivite.gouv.fr

Véritable capital individuel, le CPF vous suit dans vos changements de poste ou durant vos éventuelles périodes de chômage, du début de votre activité professionnelle jusqu’à votre retraite.

Qui décide ?

Le CPF ne peut pas être débité sans votre accord.
Qui vous conseille ?
Si vous le souhaitez, vous pouvez être accompagné(e) d’un conseil en évolution professionnelle (CEP) gratuit.

Quelles formations ?

Sont accessibles les formations vous permettant d’obtenir un certificat ou une qualification professionnelle. À partir de l’automne 2019, une application mobile vous permettra d’accéder facilement à la liste des formations disponibles.

Quel financement ?

Vous pouvez utiliser vos droits librement pour vous former dans la limite des droits capitalisés sur votre CPF. Au 1er janvier 2019, les heures figurant sur votre CPF ont été converties en euros. Chaque année, votre compte est crédité automatiquement de 500 euros (pour les salarié(e)s à mi-temps ou plus) jusqu’à un maximum de 5 000 euros. Pour les moins qualifié(e)s, ce montant est de 800 euros avec un plafond à 8 000 euros.

Les dispositifs d’accompagnement vers l’emploi